OFFICE DES VEPRES

 

Après l'ofÞce de None, on continue :

Venez, adorons et prosternons-nous devant le Roi, notre Dieu.

Venez, adorons et prosternons-nous devant le Christ, le Roi, notre Dieu.

Venez, adorons et prosternons-nous devant le Christ Lui-même, notre Roi et notre Dieu.

 

PSAUME 103

Bénis le Seigneur, ô mon âme,

Seigneur mon Dieu, Tu as été grandement magniÞé;

Tu T'es enveloppé de louange et de splendeur,

Tu as jeté sur Toi la lumière comme un manteau,

Tu as déployé le ciel comme une peau.

Il a formé la voûte de ses chambres hautes avec les eaux,

Lui qui fait des nuées son char,

Lui qui s'avance sur les ailes des vents;

Lui qui fait de ses anges des esprits,

et de ses serviteurs des þammes de feu;

Lui qui a fondé la terre sur ses bases, et jamais elle ne sera ébranlée.

L'abîme l'enveloppera comme un vêtement,

les eaux se dresseront comme des montagnes;

à ta Menace, elles prendront la fuite,

à la voix de ton Tonnerre, elles seront saisies d'épouvante.

Les montagnes s'élèvent et les vallées descendent,

au lieu que Tu leur as Þxé.

Tu as posé une limite que les eaux ne franchiront pas,

pour qu'elles ne reviennent plus couvrir la terre.

Tu as envoyé les sources dans les ravins,

entre les montagnes, les eaux se fraient un passage;

elles abreuveront toutes les bêtes des champs,

les onagres y étancheront leur soif.

Au-dessus d'elles, les oiseaux du ciel établiront leur demeure,

du milieu des rochers ils feront entendre leur voix.

De ses chambres hautes, Il abreuve les montagnes;

la terre sera rassasiée du fruit de tes ╬uvres.

Tu fais pousser l'herbe pour le bétail,

et les plantes pour le service de l'homme,

pour qu'il tire le pain de la terre,

et le vin qui réjouit le coeur de l'homme.

Les arbres de la campagne seront rassasiés,

les cèdres du Liban que Tu as plantés;

les passereaux y font leur nid, la demeure du héron les domine.

Aux cerfs appartiennent les hautes montagnes,

les rochers sont le refuge des lièvres.

Il a fait la lune pour marquer le temps,

le soleil connaît l'heure de son coucher.

Tu as posé la ténèbre, et ce fut la nuit;

alors toutes les bêtes de la forêt se mettront en mouvement,

les lionceaux qui rugissent après leur proie,

et réclament à Dieu leur nourriture.

Le soleil s'est levé et ils se sont rassemblés,

ils vont à leur repaire se coucher.

L'homme sortira pour son travail, pour sa besogne jusqu'au soir.

Que tes ╬uvres sont admirables, Seigneur,

Tu as fait toutes choses dans ta Sagesse;

la terre est remplie de tes créatures.

Voici la mer, vaste et spacieuse;

là vivent des reptiles sans nombre, des animaux petits et grands;

là circulent les navires, et le dragon que Tu formas pour T'en rire.

Tous attendent de Toi que Tu leur donnes la nourriture en son temps.

Tu la leur donneras, et ils la recueilleront;

Tu ouvriras la Main, et tous seront comblés par ta Bonté.

Mais quand Tu détourneras ta Face, le trouble les saisira;

Tu retireras leur esprit, et ils disparaîtront,

et ils retourneront à leur poussière.

Tu enverras ton Esprit et ils seront créés,

et Tu renouvelleras la face de la terre.

Que la gloire du Seigneur demeure éternellement !

Le Seigneur Se réjouira dans ses ╬uvres.

Lui qui regarde vers la terre, et la fait trembler,

Lui qui touche les montagnes et elles fument.

Je chanterai au Seigneur en ma vie,

je jouerai des psaumes pour mon Dieu tant que je serai.

Que mes pensées Lui soient agréables;

moi, je trouverai mes délices dans le Seigneur.

Que les pécheurs disparaissent de la terre,

comme les impies, aÞn qu'il n'en soit jamais plus.

Bénis le Seigneur, ô mon âme.

Puis :

Le soleil connaît l'heure de son coucher.

Tu as posé la ténèbre et ce fut la nuit;

Que tes ╬uvres sont admirables, Seigneur,

Tu as fait toutes choses dans ta Sagesse.

 

Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit,

et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.

Alléluia, alléluia, gloire à Toi, ô Dieu ! 3 fois

Notre espérance, Seigneur, gloire à Toi.

 

Suit le PSAUME 140 pendant lequel on encense :

 

Seigneur, j'ai crié vers Toi, exauce-moi, exauce-moi, Seigneur.

Seigneur, j'ai crié vers Toi, exauce-moi.

Sois attentif à la voix de ma supplication quand je crie vers Toi.

Exauce-moi, Seigneur.

Que ma prière monte devant Toi comme l'encens,

l'élévation de mes mains comme le sacriÞce du soir.

Exauce-moi, Seigneur.

Place, Seigneur, une garde à ma bouche,

et une porte fortiÞée à mes lèvres.

N'incline pas mon coeur vers des paroles perverses,

pour chercher des excuses à mes péchés;

aux hommes qui commettent l'iniquité,

et aux chefs de leur choix, je ne me joindrai pas.

Que le juste me reprenne avec miséricorde et me corrige,

mais que l'huile du pécheur ne se répande pas sur ma tête;

sans cesse à leurs désirs, j'oppose ma prière.

Leurs juges ont été précipités contre la pierre;

ils écouteront mes paroles, car elles sont douces.

Comme une motte éclatée sur le sol,

ainsi leurs os ont été dispersés auprès des enfers.

Vers Toi, Seigneur, Seigneur, se tournent mes yeux,

en Toi j'ai mis mon espérance, n'enlève pas mon âme.

Garde-moi du piège qu'ils m'ont tendu,

et des embûches de ceux qui commettent l'iniquité.

Les pécheurs tomberont dans leur Þlet;

pour moi, je demeure solitaire jusqu'à ce que je passe.

 

PSAUME 141

De ma voix, j'ai crié vers le Seigneur

de ma voix j'ai supplié le Seigneur.

Je répandrai ma prière en sa Présence,

devant Lui j'exposerai ma tribulation,

lorsqu'en moi mon esprit défaille;

Toi, Tu connais mes sentiers.

Dans la voie où je marche, ils m'ont caché un piège.

Je cherche à ma droite et je regarde,

et il n'est personne qui me connaisse.

Nulle part je ne peux fuir, et personne ne cherche à sauver mon âme.

J'ai crié vers Toi, Seigneur, j'ai dit : Tu es mon espérance,

ma part dans la terre des vivants.

Sois attentif à ma prière, car je suis humilié à l'excès;

délivre-moi de ceux qui me donnent la chasse,

car ils sont plus forts que moi.

Fais sortir de prison mon âme, pour que je confesse ton Nom.

Les justes sont dans l'attente à mon sujet,

jusqu'à ce que Tu m'accordes ma récompense.

 

PSAUME 129

Des profondeurs, j'ai crié vers Toi, Seigneur,

Seigneur, écoute ma voix.

Que tes Oreilles soient attentives à la voix de ma supplication.

 

Pour 6 stichères :

Si Tu regardes les fautes, Seigneur, Seigneur, qui pourra tenir ?

Mais auprès de Toi se trouve la propitiation.

 

Sur l'océan de cette vie, la tempête, la houle, le tourbillon des péchés m'ont pris et me poussent vers le gouffre du désespoir; par tes prières, Vierge pure, dirige mon coeur vers le havre serein de la vie, vers l'amendement et la parfaite conversion; vois ma faiblesse, sois attentive à mon cas, tends-moi ta main secourable pour me faire lever, Toute-digne de nos chants, qui enfantas le Christ notre Dieu pour qu'Il donne au monde la grande miséricorde.

 

A cause de ton Nom, je T'ai attendu, Seigneur, mon âme a attendu ta parole,

mon âme a mis son espérance dans le Seigneur.

 

Dans votre inébranlable fermeté, vous n'avez pas renié le Christ, saint martyrs qui avez souffert toutes sortes de tourments, mais vous avez triomphé de l'audace des tyrans et conservé sans faille la foi pour passer de la terre vers le ciel; aussi par le crédit que vous avez auprès de Dieu, demandez-Lui pour le monde la paix et pour nos âmes la grande miséricorde.

 

Depuis la garde du matin jusqu'à la nuit, depuis la garde du matin, qu'Israël espère dans le Seigneur.

 

Les choeurs angéliques, de leurs incessantes voix, font retentir leurs chants de fête en l'éternité, voyant en pleine lumière ton éclatante Beauté et, comblés de ta Splendeur, ô Dieu de bonté; sans cesse attentifs aux choses contemplées et captant avec ardeur la bienheureuse clarté, ils intercèdent avec conÞance pour nos âmes.

 

Car auprès du Seigneur est la miséricorde, et auprès de Lui une abondante rédemption.

C'est Lui qui rachètera Israël de toutes ses iniquités.

 

Élève, ô mon âme, ton regard, contemple la Miséricorde et le Salut de notre Dieu : sur terre Il vint en inclinant les cieux pour t'élever au-dessus de la misère de tes passions et te placer sur le roc inébranlable de la foi : merveille qui nous inspire l'effroi ! Gloire à ton Abaissement, Seigneur Ami de l'homme.

 

PSAUME 115

Louez le Seigneur, toutes les nations, célébrez-Le, tous les peuples.

 

Tant que dure le temps de cette vie, ô mon âme, repens-toi, donne-toi de la peine dès ici-bas pour tes péchés, aÞn qu'en l'au-delà tu trouves le repos et sois préservée de l'éternel châtiment. Seigneur, Seigneur, Dieu de tendresse et de bonté, rends-moi digne de partager le sort de tes élus.

 

Car puissante a été sa Miséricorde envers nous, et la Vérité du Seigneur demeure dans les siècles.

 

Le soleil s'effraya lorsqu'il Te vit étendu sur la croix, ô Jésus, la terre trembla et se fendirent les rochers, les sépulcres s'ouvrirent dans l'effroi, les Puissances des cieux furent toutes saisies de terreur et la Vierge, Te voyant sur la croix, s'écria, Seigneur : Hélas, quelle vision frappe mes yeux !

 

Gloire au Père, au Fils et au saint Esprit, et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.

 

Le Roi des cieux, dans son Amour pour l'homme, sur la terre S'est manifesté, Il a conversé avec les hommes; ayant pris chair d'une vierge pure et sorti d'elle par l'enfantement, Il est le Fils unique, une seule personne en deux natures. Et nous qui proclamons en toute vérité la perfection de sa Divinité et de son Humanité, nous confessons le Christ notre Dieu. Mère inépousée, intercède auprès de Lui, pour qu'Il accorde à nos âmes sa Miséricorde.

 

On chante l'hymne vespérale :

Lumière joyeuse de la sainte Gloire du Père immortel, céleste, saint, bienheureux, ô Jésus Christ. Parvenus au coucher du soleil, contemplant la lumière vespérale, chantons le Père et le Fils et le saint Esprit-Dieu. Il est digne dans tous les temps de Te célébrer par des voix saintes, ô Fils de Dieu, Donateur de vie, aussi le monde Te gloriÞe.

 

On chante le prokiménon du jour :

Le samedi soir :

Le Seigneur règne, Il est revêtu de beauté.

v) Le Seigneur S'est revêtu de force, Il S'est ceint.

v) Il a affermi la terre et elle ne sera jamais ébranlée.

 

Le dimanche soir :

Bénissez le Seigneur, vous tous ses serviteurs.

v) Vous qui vous tenez dans la maison du Seigneur,

dans les parvis de la maison de notre Dieu.

 

Le lundi soir :

Le Seigneur m'exaucera, quand je crierai à Lui.

v) Lorsque je T'ai invoqué, ô Dieu de ma justice, Tu m'as exaucé.

 

Le mardi soir :

Ta Pitié, Seigneur, me devancera tous les jours de ma vie.

v) Le Seigneur est mon Berger, rien ne me manquera.

 

Le mercredi soir :

O Dieu, sauve-moi par ton Nom, et dans ta Puissance juge-moi.

v) O Dieu, écoute ma prière.

 

Le jeudi soir :

Mon secours est dans le Nom du Seigneur,

qui a fait les cieux et la terre.

v) Je lève mes yeux vers les montagnes, d'où me viendra le secours ?

 

Le vendredi soir :

O Dieu, Tu es mon Protecteur, ta Pitié me devancera.

v) O Dieu, délivre-moi de mes ennemis.

 

On récite la prière suivante :

Daigne en cette soirée, Seigneur, nous garder sans péché. Tu es béni, Seigneur, Dieu de nos pères et ton Nom est loué et gloriÞé dans les siècles. Amen. Que ta Miséricorde soit sur nous, Seigneur, car nous avons espéré en Toi.

Tu es béni, Seigneur, enseigne-moi tes commandements.

Tu es béni, Maître, apprends-moi tes commandements.

Tu es béni, Saint, illumine-moi par tes commandements.

Seigneur, ta Miséricorde est pour les siècles, ne méprise pas l'oeuvre de tes Mains. A Toi revient la louange, le cantique et la gloire, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen.

 

On chante ensuite les apostiches suivants avec les strophes qui les précèdent :

Seigneur, je ne cesse de pécher, méconnaissant l'amour dont Tu m'as entouré : veuille guérir l'endurcissement de mon coeur; seul Dieu de bonté, prends pitié de moi.

v) Je lève mes yeux vers Toi qui sièges dans les cieux. Voici, comme les yeux des serviteurs sont Þxés sur la main de leur maître et les yeux de la servante sur la main de sa maîtresse, ainsi nos yeux se tournent vers le Seigneur notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.

Ta croix, Seigneur, ouvrit au genre humain les portes du paradis; délivrés de la tombe, nous Te chantons : Dieu cruciÞé en ta Chair, aie pitié de nous.

v) Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous sommes remplis de mépris, notre âme est rassasiée des moqueries des orgueilleux et du mépris des hautains.

Sauve-nous par la protection de tes anges, Seigneur, lave-nous de la souillure de nos péchés, efface nos stigmates de pécheurs, aÞn que nous chantions : Seigneur, gloire à Toi !

Gloire... et maintenant...

Par les prières de la Mère de Dieu, paciÞe notre vie lorsque nous Te crions : Seigneur de tendresse, gloire à Toi.

Cantique de Syméon :

Et maintenant, Seigneur, Tu laisses ton serviteur, selon ta parole, s'en aller en paix, parce que mes yeux ont vu le salut qui vient de Toi, que Tu as préparé à la face de tous les peuples, Lumière qui éclairera les nations et gloire de ton peuple Israël.

 

Trisagion : (Saint Dieu ... Notre Père ... )

Par les prières de nos pères saints, ...

On chante les tropaires du jour, ou du dimanche et de la fête, puis :

Que le Seigneur affermisse la foi sainte et immaculée des chrétiens pieux et orthodoxes, ainsi que sa sainte Église dans les siècles des siècles. Amen.

Toute sainte Enfantrice de Dieu, sauve-nous.

Toi plus vénérable que les chérubins et incomparablement plus glorieuse que les séraphins, toi qui sans corruption enfantas Dieu le Verbe, toi l'Enfantrice de Dieu en essence, nous te magniÞons.

Nous nous réfugions sous ta compassion, ô Enfantrice de Dieu, ne te détourne pas de nos supplications en toute circonstance, mais délivre-nous des dangers, toi la seule pure, la seule bénie.

 

Gloire... et maintenant...

Kyrie eleison. 3 fois

 

Par les prières de nos pères saints, Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, aie pitié de nous. Amen.