TROPAIRES ET KONDAKIONS

POUR LES FETES FIXES

 

NATIVITÉ DE LA MERE DE DIEU (8 septembre)

Tropaire (mode 4) :

Ta naissance, ô Enfantrice de Dieu, a révélé la joie à tout l'univers. Car de toi est sorti le Soleil de Justice, le Christ notre Dieu qui, nous délivrant de la malédiction nous a donné la bénédiction, et, après avoir vaincu la mort, nous a fait don de la Vie éternelle.

Kondakion (mode 4) :

Par ta sainte naissance, ô Immaculée, Joachim et Anne ont été délivrés de l'opprobre de la stérilité, Adam et Eve de la corruption de la mort. C'est elle que fête aussi ton peuple, libéré du poids de ses fautes, en te criant : La stérile enfante l'Enfantrice de Dieu, la nourricière de notre vie.

 

L'EXALTATION DE LA SAINTE CROIX (14 septembre)

Tropaire (mode 1) :

Seigneur, sauve ton peuple et bénis ton héritage. Accorde à nos rois la victoire sur leurs ennemis et par ta Croix protège ta cité.

Kondakion (mode 4) :

Élevé en Croix volontairement, accorde tes Miséricordes à ce nouvel état qui porte ton Nom, ô Christ-Dieu. Réjouis dans ta Puissance nos rois croyants en leur accordant la victoire contre leurs ennemis. Qu'ils jouissent de ton alliance, arme de paix, trophée invincible.

 

L'ENTRÉE AU TEMPLE DE LA MERE DE DIEU (21 novembre)

Tropaire (mode 4) :

Ce jour est le prélude de la Bienveillance de Dieu et l'annonce du salut des hommes. Dans le temple de Dieu, la Vierge se montre clairement et à tous elle annonce le Christ. Aussi, crions-lui à pleine voix : Réjouis-toi, accomplissement de l'Économie du Créateur !

Kondakion (mode 4) :

Le Temple très pur du Sauveur, la très précieuse Chambre nuptiale restée vierge, Trésor sacré de la Gloire de Dieu est introduite aujourd'hui dans la maison du Seigneur, apportant avec elle la grâce de l'Esprit divin. Les anges de Dieu la chantent en disant : Voici le Tabernacle céleste !

 

DIMANCHE DES ANCETRES DE DIEU (avant-dernier avant Noël)

Tropaire (mode 2) :

Par la foi Tu as justifié les ancêtres, en épousant à l'avance par eux l'Église des gentils. Ces saints sont fiers de leur gloire, car, de leur lignée devait naître le fruit glorieux : Celle qui T'a enfanté sans semence. Par leurs prières, ô Christ-Dieu, aie pitié de nous.

 

DIMANCHE DES SAINTS PERES (dernier avant Noël)

Tropaire (mode 2) :

Grands sont les exploits de la foi : les trois adolescents, comme dans une eau de repos, exultent dans la fiamme et Daniel le prophète, tel un pasteur de brebis, fait paître des lions. Par leurs prières, ô Christ-Dieu, sauve nos âmes.

 

NATIVITÉ DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST (25 décembre)

Tropaire de l'avant-fête (mode 4) :

Prépare-toi, Bethléem, pour tout homme s'ouvre l'Éden; pare-toi, Ephrata, car voici que dans la grotte, le bois de la vie va fieurir de la Vierge. Son sein est devenu le mystique paradis, où pousse la plante divine, dont ceux qui mangent vivront au lieu d'en mourir comme Adam. C'est le Christ qui vient au monde pour relever son image déchue.

Kondakion de la Vigile (mode 3) :

La Vierge en ce jour se prépare à enfanter en une grotte ineffablement le Verbe d'avant les siècles. Terre entière, à cette nouvelle chante et danse, et glorifie, avec les anges et les bergers, Celui qui a voulu devenir un enfant nouveau-né, le Dieu d'avant les siècles.

Tropaire (mode 4) :

Ta naissance, ô Christ notre Dieu, a fait lever au monde la lumière de la connaissance. Grâce à elle, ceux qui adoraient les astres, par un astre furent instruits pour T'adorer, Toi le Soleil de Justice, et Te connaître, Orient venu d'en haut. Seigneur, gloire à Toi.

Kondakion (mode 3) :

La Vierge en ce jour enfante le Suressentiel et la terre offre une grotte à l'Inaccessible. Les anges et les bergers ensemble chantent sa gloire, et les mages avec l'étoile s'avancent, car pour nous est né petit enfant le Dieu d'avant les siècles.

 

CIRCONCISION DE NOTRE SEIGNEUR (1 janvier)

Tropaire (mode 1) :

Étant Dieu selon l'essence, Tu as pris la forme humaine sans subir de changement, Seigneur très miséricordieux. Tu as accompli la Loi, Tu T'es soumis volontairement à la circoncision de la chair, afin de dissiper les figures de la Loi et retirer le voile de nos passions. Gloire à ta Bonté, gloire à ta Miséricorde, gloire à ton indicible Condescendance, ô Verbe.

Kondakion (mode 3) :

En ce jour, le Seigneur de l'univers Se soumet à la circoncision. Il circoncit dans sa Bonté, les fautes des mortels et donne au monde le salut.

 

LA SAINTE THÉOPHANIE (6 janvier)

Tropaire (mode 1) :

Pendant ton baptême dans le Jourdain, Seigneur, est apparue l'adoration due à la Trinité, car la Voix du Père Te rendait témoignage, en T'appelant Fils bien-aimé. Et l'Esprit, sous forme de colombe, a confirmé la certitude de cette parole. Christ-Dieu, qui as apparu et illuminé le monde, gloire à Toi !

Kondakion (mode 4) :

Tu as apparu en ce jour, à l'univers, et ta Lumière, Seigneur, s'est manifestée à nous qui en toute connaissance, Te chantons : Tu es venu, Tu as apparu, Lumière Inaccessible !

 

LA SAINTE RENCONTRE (2 février)

Tropaire (mode 1) :

Réjouis-toi, Pleine de grâce, Vierge Enfantrice de Dieu, car de Toi S'est levé le Soleil de Justice, le Christ notre Dieu, illuminant ceux qui sont dans les ténèbres. Sois dans la joie, toi aussi, juste vieillard, toi qui as reçu dans tes bras le Libérateur de nos âmes, Celui qui nous donne aussi la Résurrection.

Kondakion (mode 1) :

Par ta naissance, Tu as sanctifié le sein virginal et Tu as béni, comme il convient, les bras de Siméon. En ce jour, Tu es venu nous sauver, ô Christ-Dieu. Accorde à ta cité la paix au milieu des combats et fortifie les rois que Tu aimes, ô seul Ami de l'homme.

 

ANNONCIATION (25 mars)

Tropaire (mode 4) :

Aujourd'hui, c'est le commencement de notre salut et la manifestation du mystère éternel. Le Fils de Dieu devient Fils de la Vierge et Gabriel annonce la grâce. Crions donc nous aussi avec lui à l'Enfantrice de Dieu : Réjouis-toi, Pleine de grâce, le Seigneur est avec toi.

Kondakion (mode 8) :

A toi l'invincible stratège, l'hymne de la victoire. Moi, ta ville libérée des malheurs, je t'offre l'action de grâce, ô Enfantrice de Dieu. A toi dont la puissance est invincible, délivre-moi de tout danger afin que je t'acclame en chantant : Réjouis-toi, Épouse inépousée !

 

NATIVITÉ DE SAINT JEAN LE PRÉCURSEUR (24 juin)

Tropaire (mode 4) :

Prophète et précurseur de la venue du Christ, nous qui sommes indignes de te chanter, nous t'honorons avec amour. Ta naissance, vénérable et glorieuse, a délié la stérilité de ta mère et le mutisme de ton père. L'incarnation du Fils de Dieu est annoncée au monde.

Kondakion (mode 3) :

Celle qui était stérile enfante le précurseur du Christ, Jean le baptiste. Il est le dernier des saints prophètes et le plus grand parmi les fils de femmes. Car Celui que les prophètes jadis annoncèrent, au Jourdain, il Le baptise dans les eaux du fleuve. C'est pourquoi Jean se révèle prophète et précurseur et apôtre du Dieu Verbe.

 

SAINTS PIERRE ET PAUL (29 juin)

Tropaire (mode 4) :

Princes des apôtres divins et docteurs de l'univers, intercédez auprès du Maître universel pour qu'au monde Il fasse don de la paix et qu'à nos âmes Il accorde la grande miséricorde.

Kondakion (mode 2) :

Seigneur, Tu as accueilli, pour le repos et la jouissance de tes biens, les solides prédicateurs divinement inspirés, les coryphées des apôtres. Tu as jugé leurs labeurs et leur mort supérieurs à tout holocauste. Toi seul connais les secrets de nos c¤urs.

 

TRANSFIGURATION (6 août)

Tropaire (mode 7) :

Tu T'es transfiguré sur la montagne, ô Christ-Dieu, montrant à tes disciples ta Gloire, autant qu'ils pouvaient la supporter. Que ta Lumière éternelle resplendisse aussi sur nous, pécheurs, par l'intercessions de l'Enfantrice de Dieu. O Donateur de lumière, gloire à Toi !

Kondakion (mode 7) :

Sur la montagne Tu T'es transfiguré et tes disciples contemplèrent ta Gloire autant qu'ils en étaient capables, afin que, lorsqu'ils Te verraient crucifié, ils comprennent que ta Passion était volontaire et qu'ils annoncent au monde que Tu es vraiment le refiet du Père.

 

DORMITION (15 août)

Tropaire (mode 1) :

Dans ton enfantement, tu as gardé la virginité, dans ta dormition tu n'as pas quitté le monde, ô Enfantrice de Dieu ! Tu es allée vers la vie, toi qui es Mère de la Vie, et par tes intercessions, tu délivres de la mort nos âmes.

Kondakion (mode 2) :

Le sépulcre et la mort n'ont pu retenir l'Enfantrice de Dieu toujours vigilante dans ses intercessions, espérance inébranlable de protections, car, Mère de la Vie, Il l'a transférée à la vie, Celui qui avait habité son sein toujours vierge.