TROPAIRES ET KONDAKIONS DES FÊTES

DE TOUTE L'ANNÉE

 

Pour un (ou plusieurs) saints martyrs

Tropaire (ton 4) :

Ton (tes) martyr(s), Seigneur, pour le combat qu'il (ils) a (ont) mené, a (ont) reçu de Toi, notre Dieu, la couronne incorruptible. Animé(s) de ta Force, il (ils) a (ont) terrassé les tyrans, et réduit à l'impuissance l'audace des démons. Par ses (leurs) prières, ô Christ Dieu, sauve nos âmes.

 

Pour une sainte martyre

Tropaire (ton 4, sur l'air de «Prépare-toi, Bethléem») : Ta brebis, ô Jésus, s'écrie à forte voix : C'est Toi que j'aime, mon Époux, c'est Toi que je cherche en luttant. Par ton baptême, je suis crucifiée et ensevelie avec Toi ; et comme je souffre pour Toi, aussi régnerai-je avec Toi ; et c'est pour Toi que je meurs, afin de vivre aussi en Toi. Reçois comme victime irréprochable celle qui s'immole par amour pour Toi. Par ses intercessions, ô Miséricordieux, sauve nos âmes.

 

Pour un saint père

Tropaire (ton 8) :

En toi, père, la divine Image se reflète exactement ; tu as pris ta croix et tu as suivi le Christ ; et par ta vie tu nous apprends à mépriser la chair, qui passe et disparaît, pour s'occuper plutôt de l'âme immortelle ; c'est ainsi que ton esprit se réjouit, bienheureux (N╔) avec les anges.

 

Pour un anachorète

Tropaire (ton 8) :

Par les flots de tes larmes, tu as fait fleurir le stérile désert, par tes profonds gémissements tu fis produire à tes peines cent fois plus, par tes miracles tu devins un phare éclairant le monde entier : bienheureux (N╔), notre père, prie le Christ notre Dieu de sauver nos âmes.

 

Pour une sainte mère

Tropaire (ton 8) :

En toi, mère, la divine Image se reflète exactement ; tu as pris ta croix et tu as suivi le Christ ; et par ta vie tu nous apprends à mépriser la chair, qui passe et disparaît, pour s'occuper plutôt de l'âme immortelle ; c'est ainsi que ton esprit se réjouit, bienheureuse (N╔) avec les anges.

 

Pour un prophète

Tropaire (ton 2) :

Célébrant, Seigneur, la mémoire de ton prophète (N╔), nousTe supplions par lui, sauve nos âmes.

 

Pour un hiérarque

Tropaire (ton 4) :

La vérité de tes ¤uvres t'a manifesté à ton peuple comme la règle de la foi, l'image de la douceur, le maître de la tempérance. Par l'humilité tu as acquis les choses sublimes, par la pauvreté la richesse. O (N╔), père et hiérarque, intercède auprès du Christ Dieu pour qu'Il sauve nos âmes.

 

Pour un hiéromartyr

Tropaire (ton 4) :

Des apôtres partageant le genre de vie et sur leur trône devenu leur successeur, tu as trouvé dans la pratique des vertus la voie qui mène à la divine contemplation ; c'est pourquoi, dispensant fidèlement la parole de vérité, tu luttas jusqu'au sang pour la défense de la foi ; ô (N╔), hiéromartyr, intercède auprès du Christ notre Dieu pour qu'Il sauve nos âmes.

 

Pour un apôtre

Tropaire (ton 3) :

Saint apôtre (N╔) prie le Dieu miséricordieux, pour qu'Il accorde l'absolution des fautes à nos âmes.

 


Saint Basile le Grand (1 janvier)

Tropaire (ton 1) :

Ta voix a retenti sur toute la terre qui a reçu ton enseignement. Tu as exposé les dogmes divins, expliqué la nature des êtres et embelli les m¤urs humaines. Père bienheureux, sacerdoce royal, prie le Christ Dieu de sauver nos âmes.

Kondakion (ton 4) :

Pour l'Église tu t'es montré comme inébranlable fondement, faisant part à tout mortel de l'inscrutable Seigneurie et la marquant du sceau de tes enseignements, vénérable Basile, révélateur du ciel.

 

Synaxe du Précurseur (7 janvier)

Tropaire (ton 2) :

La mémoire du juste doit être exaltée, mais à toi, Précurseur, le témoignage du Seigneur sufÞt. En vérité, tu es le plus vénérable de tous les prophètes, car tu fus digne de baptiser dans les ondes Celui que les autres avaient seulement prêché. C'est pourquoi, ayant lutté pour la vérité, tu es allé annoncer à l'enfer le Dieu apparu dans la chair, Celui qui ôte le péché du monde et nous donne sa grande Pitié.

Kondakion (ton 6 ) :

Le Jourdain, effrayé par ta corporelle venue, remonta son cours en tremblant ; accomplissant son office spirituel, Jean, dans sa crainte, se fit tout petit ; l'armée des anges était saisi de stupeur, Te voyant dans le fleuve baptisé selon la chair ; quant à ceux des ténèbres, ils furent éclairés, Te chantant, Seigneur qui Te manifestes et illumines l'univers.

 

Saint Antoine le Grand (17 janvier)

Tropaire (ton 4) :

Imitant par ta vie le zèle d'Élie, et du Baptiste suivant le droit chemin, vénérable père Antoine, tu peuplas le désert et par tes prières affermis l'univers ; prie le Christ, notre Dieu, de sauver nos âmes.

Kondakion (ton 2) :

Le tumulte de ce monde, tu l'as chassé loin de toi pour mener une vie conforme à la paix, imitant le Baptiste par tous les moyens ; c'est pourquoi, pères des pères, avec lui, vénérable Antoine, nous te glorifions.

 

Saints Athanase et Cyrille (18 janvier)

Tropaire (ton 4) :

Dieu de nos pères, dont la Clémence agit toujours envers nous, n'éloigne pas de nous ta Miséricorde, mais par leurs supplications gouverne notre vie dans la paix.

ou celui-ci (ton 3) :

Ayant resplendi par vos bonnes ¤uvres au service de l'orthodoxie, en éteignant toute doctrine erronée, vous avez remporté le trophée des vainqueurs ; et pour avoir enrichi le monde par la foi, ornant aussi l'Église d'une grande splendeur, vous avez mérité de trouver le Christ, le Dieu qui nous accorde par vos prières la grâce du salut.

Kondakion (ton 4) :

Hiérarques sublimes de la foi, vaillants défenseurs de l'Église du Christ, protégez tous ceux qui chantent pour Lui : Sauve, ô Dieu compatissant, les fidèles qui T'honorent, Seigneur.

 

Saint Euthyme le Grand (20 janvier)

Tropaire (ton 4) :

Réjouis-toi, stérile désert, rayonne d'allégresse, toi qui n'as pas connu les douleurs, car l'homme des désirs spirituels a multiplié tes enfants, les faisant croître dans la foi, les nourrissant de tempérance pour la perfection des vertus. Christ, notre Dieu, par ses prières, pacifie notre vie.

Kondakion (ton 8) :

En ton auguste naissance la création trouva la joie, en ta divine mémoire elle évoque le bonheur, vénérable père, de tes miracles nombreux auxquels nous te prions de nous faire participer d'abondante façon en purifiant nos âmes de la souillure du péché, afin que nous puissions chanter : Alléluia.

 

Saint Grégoire le Théologien, (25 janvier)

Tropaire (ton 1) :

Ta flûte pastorale de théologien l'emporta sur les trompettes des rhéteurs ; toi qui scrutais les profondeurs de l'Esprit, tu as atteint la sublimité du langage par surcroît. Intercède, saint Grégoire, auprès du Christ notre Dieu pour le salut de nos âmes.

Kondakion (ton 3) :

De ta langue de théologien ayant effacé les compositions des rhéteurs, illustre Grégoire, tu revêtis l'Église de l'orthodoxie, cette tunique tissée par le ciel ; la portant, elle s'écrie maintenant avec nous, ses enfants : Réjouis-toi, sublime esprit, sommet de la théologie.

 

Translation des Reliques de Saint Jean Chrysostome (27 janvier)

Tropaire (ton 8) :

La grâce éclatante de ta bouche, tel un þambeau a illuminé l'univers. Elle a déposé dans le monde les trésors de la pauvreté, elle nous a fait voir la grandeur de l'humilité. Mais toi qui enseignes par la parole, père Jean Chrysostome prie le Christ, la Parole de Dieu, de sauver nos âmes.

Kondakion (ton 1) :

La sainte Église se réjouit en esprit du transfert de tes reliques, saint Jean ; les conservant comme un trésor de grand prix, sans cesse elle accorde à ceux qui te chantent, par tes prières, la grâce des guérisons, bienheureux Chrysostome.

 

Les Trois Hiérarques (30 janvier)

Tropaire (ton 1) :

Aux trois immenses luminaires du triple Soleil divin qui ont embrasé le monde sous les rayons de leurs divins enseignements, aux fleuves mellifères de la Sagesse qui ont irrigué sous les flots de la divine connaissance l'entière création, Basile le Grand, Grégoire le Théologien et l'illustre Jean au verbe d'or, nous tous, les amants de leurs paroles, réunis, chantons des hymnes en leur honneur, car ils ne cessent d'intercéder pour nous auprès de la sainte Trinité.

ou celui-ci (ton 4) :

Imitateurs des apôtres en leur genre de vie, docteurs de l'univers, intercédez auprès du Maître universel pour qu'au monde Il fasse don de la paix et à nos âmes de la grande miséricorde.

Kondakion (ton 2) :

Seigneur, Tu as accueilli, pour le repos et la jouissance de tes biens, les solides prédicateurs divinement inspirés, les coryphées des docteurs. Tu as jugé leurs labeurs et leur mort supérieurs à tout holocauste. Toi seul connais les secrets de nos c¤urs.

 

Saint Charalampe(10 février)

Tropaire (ton 4) :

Pour l'Église du Christ, tu fus l'inébranlable pilier ; en toi, Charalampe, l'univers trouve une lampe sans cesse allumée ; sur le monde, par le témoignage du martyre, tu as brillé, dissipant les ténèbres des faux-dieux ; grâce au crédit que tu possèdes auprès de Lui, bienheureux, prie le Christ d'accorder à nos âmes le salut.

Kondakion (ton 4) :

Comme un astre surgi de l'Orient, tu as illuminé les croyants par l'éclat de tes miracles prodigieux, hiéromartyr Charalampe ; c'est pourquoi nous vénérons ta sainte passion.

ou celui-ci (ton 8) :

Ayant mérité la grâce du sacerdoce, tu as orné l'Église lumineusement de la sainte passion que tu as soufferte, plein d'allégresse et de courage, pour le Christ, illustre Charalampe, invincible lutteur et précieux luminaire éclairant le monde entier.

 

Les Quarante Martyrs de Sébaste (9 mars)

Tropaire (ton 1) :

Par les souffrances que les saints endurèrent pour toi, laisse-toi fléchir, ô notre Dieu ; guéris toutes nos douleurs, Seigneur Ami de l'homme, nous Te prions.

ou celui-ci :

Rassemblés par l'Esprit divin, vous êtes devenus une armée porteuse de trophées, vous les illustres quarante martyrs, les victorieux athlètes du Christ ; car éprouvés par le feu et par l'eau, vous vous êtes couverts de gloire brillamment ; demandez à la suprême Trinité de nous accorder la grande miséricorde.

Kondakion (ton 6) :

Ayant laissé à ce monde toute armée, vous vous êtes attachés au Maître des cieux, vous les quarante martyrs, car étant passés par le feu et par l'eau, vous avez reçu, bienheureux, la gloire céleste et les couronnes méritées.

 

Saint Georges(23 avril)

Tropaire (ton 4) :

Libérateur des captifs, toi qui assures aux pauvres ta protection, en qui les malades trouvent aussi leur médecin et les princes leur défenseur, saint Georges, trophéophore et grand martyr, intercède auprès du Christ notre Dieu pour le salut de nos âmes.

ou celui-ci (même ton) :

Tu as mené le bon combat, saint Georges, martyr du Christ, avec foi ; tu dénonças l'impiété des tyrans et t'offris en sacrifice agréable au Seigneur ; c'est pourquoi tu as reçu la couronne des vainqueurs et de leurs fautes tous obtiennent, par tes prières, le pardon.

Kondakion (ton 4) :

Cultivateur toi-même par Dieu, tu devins le vénérable jardinier de la foi, recueillant les gerbes de vertu : ayant semé dans les larmes, tu moissonnas dans la joie : pour le combat sanglant que tu menas, tu obtins le Christ comme prix ; par tes prières, saint Georges, tu procures à tous le pardon de leurs péchés.

 

Saint Jean le Théologien (8 mai)

Tropaire (ton 2) :

Apôtre bien-aimé du Christ notre Dieu, hâte-toi de délivrer un peuple sans défense. Celui qui t'a permis de t'incliner sur sa Poitrine te permettra de t'incliner vers Lui pour plaider en notre faveur. Demande-Lui de dissiper les ténèbres du paganisme des nations qu'Il nous accorde la paix et la grande miséricorde.

Kondakion (ton 2) :

Tes hauts faits, disciple vierge, qui en fera le récit ? Tu répands les miracles, en effet, comme une source tu fais jaillir les guérisons et pour nos âmes tu intercèdes auprès du Christ, en ami.

 

Saints Constantin et Hélène (21 mai)

Tropaire (ton 8) :

Ayant vu dans le ciel l'image de ta Croix et comme Paul ayant reçu l'appel non des hommes mais de Toi, Seigneur, ton apôtre parmi les rois a remis la cité impériale entre tes Mains ; sans cesse en paix garde-la, par l'intercession de ta Mère, seul Ami de l'homme.

ou celui-ci (ton 3) :

Le premier parmi les empereurs, tu te montras le soutien de la foi, ayant reçu cette grâce depuis le ciel ; car tu rendis manifeste la Croix du Sauveur et tu étendis la connaissance de Dieu ; toi l'égal des apôtres, Constantin avec Hélène, ta sainte mère aux divines pensées, intercède pour le salut de nos âmes.

Kondakion (ton 3) :

En ce jour, avec sa mère Hélène, Constantin a montré au grand jour le bois vénérable de la Croix, sujet de honte pour les Juifs et les païens, arme des rois chrétiens pour triompher de l'ennemi et qui pour nous-mêmes est devenue un signe sublime, redouté des adversaires du Christ.

 

Nativité de Saint Jean le Précurseur (24 juin)

Tropaire (ton 4) :

Prophète et précurseur de la venue du Christ, nous qui sommes indignes de te chanter, nous t'honorons avec amour. Ta naissance, vénérable et glorieuse, a délié la stérilité de ta mère et le mutisme de ton père. L'incarnation du Fils de Dieu est annoncée au monde.

Kondakion (ton 3) :

Celle qui était stérile enfante le précurseur du Christ, Jean le baptiste. Il est le dernier des saints prophètes et le plus grand parmi les fils de femmes. Car Celui que les prophètes jadis annoncèrent, au Jourdain, il Le baptise dans les eaux du fleuve. C'est pourquoi Jean se révèle, prophète et précurseur et apôtre du Dieu Verbe.

 

Saints Pierre et Paul (29 juin)

Tropaire (ton 4) :

Princes des apôtres divins et docteurs de l'univers, intercédez auprès du Maître universel pour qu'au monde Il fasse don de la paix et qu'à nos âmes Il accorde la grande miséricorde.

Kondakion (ton 2) :

Seigneur, Tu as accueilli, pour le repos et la jouissance de tes biens, les solides prédicateurs divinement inspirés, les coryphées des apôtres. Tu as jugé leurs labeurs et leur mort supérieurs à tout holocauste. Toi seul connais les secrets de nos c¤urs.

 

Synaxe des Douze Apôtres(30 juin)

Tropaire des Coryphées (ton 4) : (voir au 29 juin).

Tropaire des Douze (ton 3) : (comme pour plusieurs apôtres).

ou celui-ci (ton 3) :

Comme lustres aux douze lampes ils ont brillé, les disciples choisis du Christ notre Dieu, Pierre, André, Jacques fils de Zébédée, Jean son frère, Philippe, Barthélémy, Thomas, l'évangéliste Matthieu, Jacques fils d'Alphée, Jude appelé Thaddée, Simon le Zélote et Matthias ; tous ensemble ils illuminent ceux qui leur chantent avec foi : Réjouissez-vous qui avez vu le Verbe de vos propres yeux.

Kondakion des Coryphées(ton 2) : (voir au 29 juin).

Kondakion des Douze (ton 2) :

Cette pierre qu'est le Christ a glorifié brillamment la pierre de la foi ; parmi les apôtres Il l'a choisi comme premier et Paul avec lui couronne la douzaine sacrée ; en ce jour célébrant leur mémoire avec foi, nous glorifions Celui qui les a glorifiés.  

Saint Élie le Thesbite(20 juillet )

Tropaire (ton 4) :

L'ange dans la chair, le pilier des prophètes, le second précurseur de l'Avènement du Christ, Élie le glorieux, celui qui envoie d'en haut à Élisée la grâce, chasse les maladies et purifie les lépreux. Dès lors à ceux qui le vénèrent, il fait jaillir les guérisons.

Kondakion (ton 2) :

Prophète et visionnaire des grandes ¤uvres de Dieu, toi qui par ta seule parole as arrêté les nuages de pluie, prie pour nous le seul Ami de l'homme.

 

Dormition de Sainte Anne (25 juillet)

Tropaire (ton 4) :

Celle qui enfanta la Vie, la pure Mère de Dieu, tu l'as mise au monde, sainte Anne sage en Dieu. C'est pourquoi tu es partie, glorieuse en ce jour vers le séjour céleste de ceux qui sont dans la joie, et tu pries, bienheureuse, pour le pardon des péchés de ceux qui te vénèrent avec amour.

Kondakion (ton 2) :

Célébrant la mémoire des ancêtres du Christ, demandons leur secours avec foi, pour être délivrés de toute affliction, nous qui chantons : sois avec nous, Seigneur, Toi qui dans ta Bienveillance les as glorifiés.

 

Saint Pantéléimon (27 juillet)

Tropaire (ton 3) :

Saint vainqueur et guérisseur Pantéléimon, prie le Dieu miséricordieux pour qu'Il accorde la rémission des péchés à nos âmes.

ou celui-ci (même ton) :

Grâce à la science que te donne ta sainteté, tu es capable de guérir gratuitement les âmes et les corps ; chasse donc, trésor de miséricorde, Pantéléimon, loin de nous les maladies, illustre martyr, et prie le Christ notre Dieu de nous accorder la grande miséricorde.

Kondakion (ton 5) :

Imitateur de la suprême Compassion, ayant reçu le pouvoir des guérisons, athlète, vainqueur et témoin du Christ notre Dieu, par tes prières guéris nos spirituelles maladies, écartant les pierres d'achoppement qu'en tout temps met l'ennemi sous les pas de ceux qui ne cessent de chanter : Seigneur, accorde-nous ton salut.

 

Décollation de saint Jean le Précurseur(29 août)

Tropaire (ton 2) :

La mémoire du juste doit être exaltée, mais à toi, Précurseur, le témoignage du Seigneur sufÞt. En vérité, tu es le plus vénérable de tous les prophètes, car tu fus digne de baptiser dans les ondes Celui que les autres avaient seulement prêché. C'est pourquoi, ayant lutté pour la vérité, tu es allé annoncer à l'enfer le Dieu apparu dans la chair, Celui qui ôte le péché du monde et nous donne sa grande Pitié.

Kondakion (ton 5) :

L'illustre décollation du Précurseur fut un acte dans l'¤uvre du salut, puisqu'aux enfers il annonça la venue du Sauveur. Qu'Hérodiade gémisse à présent qui réclame ce meurtre impie, car ce n'est pas la loi de Dieu ni la vie éternelle qu'elle aima, mais les illusions qui ne durent qu'un moment.

 

Nouvel an (1er septembre)

Tropaire (ton 2) :

Auteur de l'entière création qui as soumis à ton pouvoir les moments et les temps, bénis la couronne de l'année que ta Bonté nous donne de commencer ; garde en paix le peuple fidèle qui t'appartient et par l'intercession de ta Mère, Seigneur, sauve-nous.

Kondakion (ton 4) :

Créateur des siècles, Seigneur et Dieu de l'univers, qui transcendes tout être en vérité, bénis le cycle de l'année et sauve, en ton immense Compassion, tous ceux qui te servent comme unique Seigneur et dans la crainte s'écrient, Rédempteur : Accorde à tous une année prospère et bénie.

 

Transfert de saint Jean le Théologien (26 septembre)

Tropaire (ton 2) :

Apôtre bien-aimé du Christ notre Dieu, hâte-toi de délivrer un peuple sans défense. Celui qui t'a permis de t'incliner sur sa Poitrine te permettra de t'incliner vers Lui pour plaider en notre faveur. Demande-Lui de dissiper les ténèbres du paganisme des nations qu'Il nous accorde la paix et la grande miséricorde.

Kondakion (ton 2) :

Tes hauts faits, disciple vierge, qui en fera le récit ? Tu répands les miracles, en effet, comme une source tu fais jaillir les guérisons et pour nos âmes tu intercèdes auprès du Christ, en ami.

 

Saint Dimitri (26 octobre)

Tropaire (ton 3) :

Au milieu des dangers, le monde entier a trouvé en toi un puissant défenseur pour mettre en fuite, victorieux athlète, les païens ; toi qui as abattu l'arrogance de Lyéos et sur le stade encouragé Nestor, prie le Christ notre Dieu d'accorder à nos âmes la grande miséricorde.

Kondakion (ton 2) :

Sous les flots de ton sang, Dimitri, empourpra son Église le Seigneur qui t'a donné l'invincible pouvoir et garde saine et sauve la ville dont tu es le ferme appui.

 

Synaxe des saints anges (8 novembre)

Tropaire (ton 4) :

Chefs des armes célestes, nous vous prions, indignes que nous sommes. Entourez-nous de vos prières. Couvrez-nous des ailes de votre gloire immatérielle. Veillez sur nous qui, à genoux, vous crions : Chefs des forces d'en haut, délivrez-nous des périls.

Kondakion (ton 2) :

Archistratèges de la Gloire divine et ministres de Dieu, princes des anges incorporels et guides des humains, demandez ce qui est bon pour nous et la grande miséricorde, ô Archistratèges incorporels.

 

Saint Jean Chrysostome, 13 novembre

Tropaire (ton 8) :

La grâce éclatante de ta bouche, tel un þambeau a illuminé l'univers. Elle a déposé dans le monde les trésors de la pauvreté, elle nous a fait voir la grandeur de l'humilité. Mais toi qui enseignes par la parole, père Jean Chrysostome prie le Christ, la Parole de Dieu, de sauver nos âmes.

Kondakion :

Tu as reçu des cieux la Grâce divine et, de tes lèvres, tu as appris au monde entier à adorer le Dieu Trinité. Ô Jean Chrysostome, saint et bienheureux, nous t'acclamons dignement, car tu es notre guide dans les choses divines.

 

Saint Philippe(14 novembre)

Tropaire (ton 3) : (comme pour un apôtre).

ou celui-ci (même ton) :

L'univers est en fête, l'Église exulte de joie, elle qui fut illuminée grâce à toi ; couronnée d'allégresse, elle célèbre festivement, saint apôtre Philippe, ta mémoire sacrée ; car à tous tu as enseigné la foi en Christ et tu as mené ta course évangélique à bonne fin ; quant à nous qui élevons avec confiance les mains vers Dieu, prie-Le de nous accorder la grande miséricorde.

Kondakion (ton 8) :

Ton disciple et ton ami, l'imitateur de ta passion, l'apôtre Philippe, au monde a prêché ta Divinité ; par ses prières, garde ton Église des injustes ennemis et, par l'intercession de l'Enfantrice de Dieu, tout ton peuple, Seigneur si riche en pitié.

 

Sainte Catherine(25 novembre)

Tropaire (ton 5) :

Chantons l'illustre épouse du Christ, Catherine, la protectrice du Sinaï, celle qui est pour nous refuge et secours ; elle fit taire en effet avec le glaive de l'Esprit brillamment les sophismes des impies; désormais, en martyre couronnée, pour tous elle implore la grande miséricorde.

Kondakion (ton 2) :

En ce jour, amis des martyrs, formez un ch¤ur divin pour glorifier la très-sage Catherine; sur le stade elle a prêché le Christ, en effet, et foulé aux pieds le serpent, elle qui méprisa le savoir des rhéteurs.

 

Saint André (30 novembre)

Tropaire (ton 4) :

Toi qui des apôtres fus le premier appelé et le propre frère de leur coryphée, André, intercède auprès du Maître de l'univers pour qu'au monde Il fasse don de la paix et qu'à nos âmes Il accorde la grande miséricorde.

Kondakion (ton 2) :

L'éponyme de la vaillance, le premier appelé parmi les disciples du Sauveur, André, le frère de Pierre, acclamons-le, car il nous répète ce que jadis il a dit : Venez, nous avons trouvé l'unique objet de nos désirs.

 

Saint Sabbas (5 décembre)

Tropaire (ton 8) :

Par le flot de tes larmes, tu as rendu fertile l'aride désert. Par tes profonds gémissements, tes souffrances ont porté des fruits au centuple. Par tes miracles, tu brilles comme un flambeau sur l'univers. O bienheureux père Sabbas, prie le Christ Dieu de sauver nos âmes.

Kondakion (ton 8) :

Toi qui dès l'enfance, bienheureux Sabbas, t'es offert, en ta vertu, comme une offrande immaculée à ce Dieu qui bien avant ta naissance te connaissait, des saints moines tu devins le pur joyau, digne de louange comme citoyen du désert. C'est pourquoi dans l'allégresse je te crie : Réjouis-toi, père vénérable et digne de nos chants.

 

Saint Nicolas (6 décembre)

Tropaire (ton 4) :

La vérité de tes ¤uvres t'a manifesté à ton peuple comme la règle de la foi, l'image de la douceur, le maître de la tempérance. Par l'humilité tu as acquis les choses sublimes, la richesse par la pauvreté. Ô Nicolas, père et hiérarque, intercède auprès du Christ Dieu pour qu'Il sauve nos âmes.

Kondakion (ton 3) :

A Myre, saint évêque, tu te montras comme le ministre du sacriÞce divin, car, accomplissant l'évangile du Christ, tu donnas ta vie pour tes brebis et sauvas les innocents de la mort ; dès lors tu fus sanctiÞé comme grand pontife de la Grâce de Dieu.

 

Conception de sainte Anne (9 décembre)

Tropaire (ton 4) :

En ce jour sont brisées les chaînes de la stérilité, car Dieu exauce la prière d'Anne et de Joachim : Il leur promet clairement la naissance inespérée de la divine enfant qui doit, à son tour, enfanter l'Infini dans la chair des mortels, Celui même qui ordonne à l'ange de lui crier : Réjouis-toi, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi.

Kondakion (ton 4) :

L'univers célèbre en ce jour la conception d'Anne survenue par divine Volonté : elle conçoit en effet celle qui, à son tour, concevra de manière ineffable le Verbe de Dieu.

 

Saint Spyridon (12 décembre)

Tropaire (ton 1) :

Du premier des conciles tu t'es montré le champion et le thaumaturge, ô notre père Spyridon théophore. Tu as parlé avec une morte ensevelie et tu as changé en or un serpent. Quand tu chantais tes saintes prières, les anges concélébraient avec toi, pontife très saint. Gloire à Celui qui t'a glorifié, gloire à Celui qui t'a couronné, gloire à Celui qui par toi opère en tous la guérison.

Kondakion (ton 4) :

Ravi par l'amour du Christ, pontife saint, élevant aussi ton âme sur les Ailes de l'Esprit, tu atteignis par une pure contemplation dans tes ¤uvres la perfection et tu devins toi-même l'autel pour implorer du Seigneur en faveur de nous tous la divine Clarté.

 

Synaxe de la Toute Sainte (26 décembre)

Tropaire (ton 4) : de la fête.

Kondakion (ton 3) : de la fête.

Saint Étienne (27 décembre)

Tropaire (ton 4) :

Ton front fut couronné d'un diadème royal, à cause des luttes supportées pour le Christ Dieu. Premier à combattre parmi les martyrs, tu réfutas la folie des Juifs. À la droite du Père, tu vis ton Sauveur, et tu Le supplies toujours pour nos âmes.

Kondakion (ton 3, sur l'air de « La Vierge en ce jour »)  :

Hier, le Maître est descendu vers nous à travers la chair ; aujourd'hui, c'est de la chair que prend congé le serviteur. Hier, en effet, le Roi est venu au monde dans la chair, mais aujourd'hui, son familier pour Lui est lapidé à mort : Étienne le divin et premier martyr.